Filaments d’impression 3D — Nanovia × Fil & Fab

De filets de pêche à filaments d’impression 3D.

Dans le cadre du projet RECYPECH de la Coopération Maritime, Nanovia a mis au point des filaments d’impression 3D 100% filets de pêche recyclés. Suite à cette première étape de développement, Nanovia a ensuite mis en place les production et commercialisation.

Bobine d’impression 3D Polyamide 100% filets de pêche recyclés.

« Grâce à sa capacité d’absorber l’humidité, le Nylon est un polymère avec un degré de flexibilité / rallongement a la rupture adapté aux créations de pièces mécaniques capables d’absorber les chocs »

Nanovia

Un projet 100% local

Initié par Guingamp-Paimpol Agglomération, ce projet vise à éviter l’enfouissement des filets de pêche usagés en mettant en place une filière vertueuse et locale pour les recycler. Les filets sont dans un premier temps déposés sur les ports du quartier maritime de Paimpol à Trédrez-Locquémeau. Ils sont ensuite collectés puis traités par l’ESATCO de Plourivo pour les étapes de tri et de démontage. Puis ils sont transformés en granulés Nylo® par Fil & Fab. Enfin, Nanovia utilise les granulés pour en créer un filament d’impression 3D 100% filets de pêche recyclés. 

Les filets sont ensuite transformés en granulés par Fil & Fab à Brest pour la création finale d’un filament pour l’impression 3D dans les locaux de Nanovia à Louargat. 

PÊCHE → ESATCO → FIL & FAB →NANOVIA